LE RATTACHEMENT D’UN PEUPLE MARRON A LA FRANCE LES BONI, DE LA GUYANE NEERLANDAISE A LA GUYANE FRANÇAISE 1836-1892

O VÍNCULO DE UM POVO MARROM COM A FRANÇA, OS BONIS, DA GUIANA HOLANDESA À GUIANA FRANCESA 1836-1892

Autores

  • Yerri Urban

DOI:

https://doi.org/10.5216/rfd.v43.61386

Resumo

Les Boni sont aujourd’hui regardés comme le seul peuple marron rattaché à la France. L’article retrace les étapes qui ont abouti à cette situation. Massacrés par les Marrons Ndjuka, alliés des Néerlandais, en 1793, les Boni ne concluent pas de traité de paix avec les Pays-Bas par la suite : ils sont placés sous une sorte de « tutelle » des Ndjuka reconnue tant par les Néerlandais que par les Français. En 1860, avec les abolitions de l’esclavage, les Boni se voient reconnaître leur liberté par les deux puissances coloniales. Progressivement, à partir de 1880 et en raison d’un litige frontalier entre la France et les Pays-Bas, les Boni nouent un lien avec la France, confirmé en 1892.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

14-05-2020

Como Citar

Urban, Y. (2020). LE RATTACHEMENT D’UN PEUPLE MARRON A LA FRANCE LES BONI, DE LA GUYANE NEERLANDAISE A LA GUYANE FRANÇAISE 1836-1892: O VÍNCULO DE UM POVO MARROM COM A FRANÇA, OS BONIS, DA GUIANA HOLANDESA À GUIANA FRANCESA 1836-1892. Revista Da Faculdade De Direito Da UFG, 43. https://doi.org/10.5216/rfd.v43.61386

Edição

Seção

Artigos Científicos